Posts Tagged ‘sarkozy’

N.Sarkozy : « Je serai servile avec les puissants, ignoble avec les faibles »

20/02/2012

 

 

« Je serai un président comme Louis de Funès dans le Grand Restaurant : servile avec les puissants, ignoble avec les faibles. J’adore !» Cette phrase, révélée, à l’époque, par Le Parisien, a été prononcé en off par Nicolas Sarkozy au cours d’un voyage de campagne à la Réunion, en février 2007, il y a tout juste 5 ans. Au moins, on ne pouvait pas dire qu’on n’avait pas été prévenus…

Publicités

Concours 2012 du ministre le plus con : ça part sur les chapeaux de roues !

15/02/2012

Pour la nouvelle année, on les avait bien briefés nos athlètes : « Cette année les gars, on va probablement avoir que cinq mois pour s’imposer dans la course. Alors on y va à fond les manettes, faut marquer un maximum de points dès le début sinon ces abrutis de socialos vont nous coiffer au poteau ! Et, eux aussi, ils ont des types costaux ! » Et du coup, fallait s’y attendre, on a eu du très grand spectacle… Entre un Guéant, tenant du titre 2011, au meilleur de sa forme, et une Nadine Morano, éternelle challenger, qui lui colle aux semelles, le premier semestre 2012 s’annonce déjà comme un crû exceptionnel ! De quoi ravir les petits comme les grands. Retour sur ce début d’année, rude pour les mécaniques.

Guéant/Morano: le choc des titans.

Claude Guéant : en route pour le doublet ?

Guéant ne veut pas rester avec son seul titre 2011, et il nous le fait savoir. Avec sa seule phrase, prononcée devant les militants de l’UNI, le voici d’un coup propulsé à la première place de tous les classements. En déclarant que « toutes les civilisations ne se valent pas », il envoie au tapis tous ses adversaires, sûrement pour plusieurs mois. Beau geste, bien ficelé, bien enchaîné, y a pas à chier, y avait que Guéant pour envoyer une connerie de si haute volée. Tous les juges ont été bluffés et, même le juge russe réputé pour ses notes très sévères (il faut dire que dans son pays, ils sont méga forts…), lui a attribué un 8.4 ! Du jamais vu depuis le « Casse toi pov’con » du président ! Guéant va certainement être très dur à rattraper dans les semaines à venir, sans compter que l’avalanche de points Godwin déclenchée par ses propos joue très nettement en sa faveur. Franchement, bravo l’artiste ! Toutefois, si la thématique du racisme rapporte des sommes de points assez importantes à tous les coups, Guéant devrait, simplement pour la beauté du spectacle, se diversifier un peu…

Morano, la stratégie de l’épuisement

Morano, on ne la présente plus. Ça fait déjà quelques années que la moindre de ses apparitions la fait monter dans le classement, sans toutefois lui permettre de rafler le titre tant convoité. Celle que l’on surnomme « la Poulidor de la connerie » est, cette fois, bien décidée à monter sur la première marche du podium. La stratégie de Morano, c’est la durée. Contrairement à Claude Guéant, l’actuel leader du championnat, qu sort une connerie énorme tous les deux mois, Morano, elle, préfère jouer l’usure en débitant une petite ânerie dès qu’elle ouvre sa bouche.Et ça paie ! Le 20 janvier, un motard du convoi de notre chère ministre renverse un piéton. Entre nous, même si ça devait rouler un peu vite et pas trop faire gaffe, ça peut arriver à tout le monde. Mais là où Morano est très forte c’est, qu’au lieu de fermer sa gueule comme la décence l’exigerait, elle se permet d’intervenir sur le sujet pour faire de l’humour en répondant à une blague de Stéphane Guillon : « Ah si on pouvait rouler sur votre bêtise, ça ferait du bien des fois. » Bravo Nadine. Rappelons la règle : « art. 14, Toute déclaration de mauvais goût rapporte des points supplémentaires ». Cette boutade lui permet d’obtenir le quotient multiplicateur pour ses déclarations de début de mois sur le physique d’Eva Joly. Rappelons nous : « Le problème d’image d’Eva Joly ne vient pas que de son accent, c’est aussi physique. » C’est bas, mais c’est très bien joué, bravo Nadine. Et elle s’arrête pas là ! Sur Twitter, récemment, elle se plante de destinataire pour un message (apparemment destiné à Eric Besson…) et envoie à tout le monde « Je bulle dans un spa avec des copines, et toi tu tweet occupe toi de ta femme un peu:-) »… On a bien rigolé ! D’ailleurs elle doit avoir un problème avec Besson et les messages : début février elle se goure une nouvelle fois en envoyant un message à celui ci, et envoie à Fillon « Fillon te chie dans les bottes » ! Fillon a pas apprécié… En gros, depuis le début de l’année, Nadine nous fait un spectacle et n’en finit plus de grimper dans le classement. A la prochaine de ses conneries, c’est sur, elle prend la tête !

Nora Berra : la révèlation du début d’année

C’est la révélation de ce mois, Nora Berra fait une entrée aussi inattendue que risible dans notre classement. En publiant, sur son site, un article intitulé « Mes recommandations face au froid », dans lequel elle conseille aux sans-abris d’éviter de sortir de chez eux, la secrétaire d’État à la Santé marque des points importants. L’ensemble de l’article est d’ailleurs très drôle. Le mode « ma découverte de l’hiver, pour avoir chaud mettez un bonnet et ne vous roulez pas à poil dans la neige » c’est très très bon. En plus c’est beaucoup plus original que de nier un génocide, ou d’insulter un camarade. Bravo encore, même s’il semblerait que ça soit juste pour espérer une bonne place en fin d’année.

Ils ne sont pas ministres, mais ils veulent jouer quand même

Hervé Morin, il est génial. Le 24 janvier, il déclare avoir « vu les Alliers débarquer en Normandie »… alors qu’il est né en 1961 ! Popularisé par Sarkozy lui même et sa fameuse polémique du mur de Berlin, la technique du « je dis que j’y étais mais c’est pas vrai » rapporte, il est vrai, beaucoup de points. Mais attention à ne pas en faire trop tout de même parce que là, on frôle l’antijeu… Sarkozy, d’ailleurs, compte bien, lui aussi avoir le droit de jouer. En déplacement sur un chantier le 3 février, il déclare à un ouvrier noir «Ça change du pays quand il fait moins 8 ». C’est pas mal, mais il faut bien dire qu’à coté de Guéant, ça fait petit joueur… Au passage, pour revenir à Guéant, il n’est pas le seul à être intervenu devant les jeunes de l’UNI. Eric Raoult, intervenant avant lui aurait déclaré « Ce que j’ai appris à l’UNI, c’est quand on se fait casser une dent, on répond en cassant la gueule ». C’est pareil, ça rapporte pas beaucoup de points, mais c’est d’une intelligence telle qu’on ne pouvait pas ne pas le comptabiliser.  Enfin, la dernière vanne nous vient, à la surprise générale, du député UMP Christian Vanneste qui, le 10 février dernier, dénonce la « fameuse légende de la déportation des homosexuels » Alors là, déjà, point Godwin direct, et puis une belle somme de points. La négation de génocide, chez nous, c’est un peu comme le « coup de scorpion », tu peux pas faire mieux ! Chapeau bas. Apparemment Guéant ferait quand même la gueule, il voulait la sortir la semaine prochaine…

Pour conclure, on peut dire que ce début d’année commence à un niveau époustouflant. On a le droit à un florilège de toute part. Les stars sont à la hauteur de leur talent et de leur reconnaissance mais laissent cependant place à de jeunes premiers très prometteurs. Avec un niveau de connerie tel, la campagne présidentielle s’annonce déjà comme un millésime ! Pour le classement final 2012, un événement pourrait néanmoins mettre tout le monde d’accord dès le mois de mai. En effet, si Marine Le Pen gagne la présidentielle, avec le niveau de QI qu’aura son conseil des ministres, nos champions actuels devraient être écrasés dès les législatives. En attendant, il va y avoir du sport !

Que maudite soit la guerre !

12/11/2011

Un petit billet rapide, puisqu’il paraît qu’aujourd’hui, comme nous étions le 11/11/11, c’était une journée particulière. A la Colonne de Fer, nous n’avons rien remarqué de spécial, si ce n’est que comme chaque année nous avons pu rester dans nos lits pendant que des individus en uniforme perpétuaient la bien curieuse tradition consistant à rendre hommage à la fois à de pauvres gars morts sans raison et à leurs assassins de généraux !

Pour le reste, tout fut normal, aucun lézard géant n’est venu bouffer ma barre HLM, et Nicolas Sarkozy a pu proférer sa dose quotidienne d’imbécilités électoralo-pitoyables.

En effet, en proposant simplement que soit déposé un projet de loi faisant du 11 novembre « la date de commémoration de la Grande guerre et de tous les morts pour la France », notre président a doublement manqué de respect aux plus de 1 600 000 français morts (et aux plus de 40 millions de morts de toute nationalité) lors de la boucherie de 14-18 :

-en mettant sur le même plan ces conscrits utilisés comme chair à canon pour défendre des intérêts qui n’étaient pas les leurs et les actuels soldats de métier, payés pour tuer et éventuellement risquer leur vie. Pas question pour nous de confondre les victimes et les assassins : si envoyer le peuple à l’abattoir est un crime odieux, la mort d’un militaire de carrière ne nous arrachera jamais la moindre larme !

-mais surtout, c’est faire preuve d’un effroyable cynisme que de considérer tous ces pauvres types décimés il y a bientôt 100 ans comme étant « morts pour la France ». Fanatisés par ce merveilleux outil de propagande que fut l’école de la Troisième République, partis combattre la fleur au fusil lors d’une guerre qu’ils pensaient courte, envoyés dans l’enfer des tranchés, utilisés comme chair à mitraille par des généraux bien planqués au chaud à l’arrière, aucun d’eux n’est mort pour la France, mais bien pour servir les intérêts des bourgeoisies et l’impérialisme des Etats.

Nous n’oublierons pas combien les peuples ont souffert de cette guerre pour engraisser les capitalistes. Sarkozy a beau dire ce qu’il veut, jamais les classes populaires n’auront les mêmes intérêts que les possédants !

Et si en ce 11 novembre, les descendants de ceux qui envoyaient nos arrières grand-parents se faire charcuter entretiennent volontairement la conclusion, nous préférons nous rappeler d’où nous venons et avoir une pensée pour Jean Jaurès et tous les militants internationalistes de l’avant-guerre, pour les mutins de 1917 fusillés pour avoir refusé d’appliquer des ordres absurdes, pour les insurgés soviétiques du camp militaire de la Courtine (dans la Creuse) ou pour tous les militants révolutionnaires qui tentèrent de faire éclore le socialisme après la boucherie et qui le payèrent de leur vie, mais également pour tous les morts pour rien, à la guerre ou au travail, victimes d’un système échappant à toute logique.

Et réjouissons nous en préparant le jour prochain où il sera temps de régler les comptes…