Obscénité(s)

C’est un fait, depuis qu’ils courent après les voix de Le Pen (ça commence à faire un certain temps), nous sommes habitués à entendre nos ministres UMP proférer des conneries plus grosses qu’eux, souvent infamantes, toujours d’une bêtise crasse. Pourtant, ces derniers temps, hormis les sorties de la Droite Pop’ liant homosexualité, théories du genre, pédophilie et zoophilie (ce qui est déjà un exploit !), le débit s’était un peu calmé.

Pourtant depuis le début de la semaine, on assiste à un retour en force de l’obscénité faite programme politique, avec ni plus ni moins que Nicolas Sarkozy en Grand Organisateur…

Mardi 27 Septembre : la rue est occupée par les personnels de l’éducation nationale. Journée de grève pour protester contre les suppressions massives de postes, les classes surchargées, et les difficultés qui en découlent à offrir à chaque élève un enseignement de qualité. Plus de 160 000 enseignants, agents, personnels administratifs ou assistants d’éducation dans la rue. Une grève suivie massivement. Pendant ce temps là, Sarkozy est en visite dans une usine : eh oui, la campagne électorale a commencé… Au cours d’une conférence de presse, un journaliste évoque les questions d’éducation. Et Sarkozy de répondre : « Mon devoir est d’abord de penser aux ouvriers, aux salariés et aux cadres. […] Les fonctionnaires ont un travail difficile mais ont un statut qui les protège« . Bon, d’un premier abord, cette sortie n’est pas forcément la plus lamentable : plus construite qu’un « Casse toi pauv’con », moins minable qu’une diatribe sur les roumains voleurs de poule…

On s’amusera pourtant de voir ainsi le président des riches se poser en premier défenseur des ouvriers. Lui qui leur avait promis il y a 5 ans qu’ils travailleraient plus pour gagner plus : depuis son élection, le pouvoir d’achat a chuté, le chômage a explosé, l’emploi industriel s’est effondré, les délocalisations se sont accélérées, les travailleurs ont rarement été aussi peu considérés, les mouvements sociaux destinés à défendre l’emploi ou les conditions de travail ont été sévèrement réprimés…et banquiers et actionnaires ont vu leurs revenus se multiplier. Une belle manière de penser aux ouvriers. Dès lors l’évidence s’impose : en refaisant le coup de 2007, Sarkozy prend clairement les travailleurs du privé pour des cons ! Ceux de Fralib ou des raffineries, en lutte pour leurs emplois, apprécieront !

Mais surtout, en deux petites phrases, le candidat Sarkozy a résumé tout le programme de la droite et, par extension, de l’extrême droite : construire un climat de tension, d’opposition permanente entre les différentes catégories de travailleurs. Comme il y a les bons et les mauvais étrangers, les bons et les mauvais jeunes, il y a donc d’un coté les bons travailleurs, de l’autre les mauvais, qui en plus se permettent de se plaindre ! Comme si les ouvriers et les salariés de l’éducation nationale (qui d’ailleurs, ne sont pas tous fonctionnaires…) avaient des intérêts antagonistes ! Comme si les fils d’ouvriers n’étaient pas les premiers pénalisés par la dégradation de l’enseignement en France ! Ne soyons pas dupes de ces basses manoeuvres politicardes ! Travailleurs du public et du privé, chômeurs, retraités, jeunes en formation : nos intérêts sont communs ! Nos ennemis, ce sont les profiteurs et leur pantin Sarkozy, pas ceux qui souffrent à nos côtés !

Mais puisqu’on parle de souffrance, nous ne passerons pas à côté d’un évènement tragique qui a permis au ministre Guéant de faire bien plus ignoble que son patron et de remporter haut la main la palme de l’indécence (même si la semaine n’est pas encore terminée) : le lendemain de l’envolée sarkozyenne, un incendie se déclare dans un immeuble de Pantin squatté par des réfugiés tunisiens. Bilan : six morts. Le ministre, sur place, dénonce « une réalité tragique, dramatique de l’immigration clandestine » , et fustige les « filières » d’immigrations clandestines et les associations d’aide aux étrangers.

Ce qu’oublie de dire monsieur Guéant, c’est que les personnes qui squattaient l’immeuble n’étaient absolument pas des clandestins puisqu’elles possédaient toutes des autorisations provisoires de séjour. Simplement, elles squattaient ce bâtiment délabré faute d’hébergements d’urgence. Le problème n’a donc rien à voir avec celui de l’immigration mais bien avec la question du logement…qui touche aussi bien les français que les étrangers. Un comble lorsque l’on évalue entre 300 000 et 400 000 le nombre de logements vides rien qu’en Ile de France. De quoi loger tout le monde, donc, à condition de prendre des mesures d’urgence comme la réquisition de ces logements, comme la loi le permet…

Au lieu de ça, les pouvoirs publics préfèrent ménager les propriétaires et mettre à la rue les gens dans le besoin, quitte à provoquer des drames. Mais quand en plus cela permet encore une fois de courir après l’extrême droite, de désigner les étrangers comme responsables, d’opposer les populations ayant des intérêts communs et de durcir les politiques de chasse à l’immigré, avouons qu’un gouvernement de droite aurait tort de se priver de l’opportunité que représente la mort des gens…

Au fait, l’actu du jour, c’est Jean François Copé qui se plaint que l’UMP n’a pas assez de temps de parole dans les médias… Ça doit vouloir dire qu’à un discours de caniveau par jour, nos sympathiques gouvernants n’en sont pas encore à leur maximum… On attend la suite avec impatience !

Publicités

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Obscénité(s)”

  1. feudeprairie Says:

    Visiblement d’autres fascistes sont aussi à l’œuvre dans votre région: http://zentropa.splinder.com/post/25639937/732

    Solidarité antifasciste

  2. Colonne de Fer Says:

    https://lacolonnedefer.wordpress.com/2011/10/19/lhistoire-de-france-selon-vox-populi-entre-walt-disney-et-conan-le-barbare/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :