De l’indignation à la révolution: Solidarité avec le peuple grec!

Un mouvement de grève de 48h aura lieu dans toute la Grèce mardi 28 et mercredi 29 juin à l’appel des principales organisations syndicales du pays. A la manière de ce qui se passe depuis déjà plusieurs semaines, et dans la continuité des mouvements de 2010 et du début de l’année 2011, les manifestants ont prévu d’encercler et de bloquer tous les accès au parlement grec où les députés doivent bientôt voter le « Programme à moyen terme », liste de mesures économiques concoctée par l’UE, le FMI, et la Banque Centrale Européenne. Ces mesures vont enfoncer encore un peu plus le peuple grec dans la précarité, le chômage et la misère.

Pour afficher son soutien à ces travailleurs en lutte, et pour diffuser leur message totalement censuré dans les médias français, la Colonne de Fer a décidée, via son blog, de reproduire l’appel de l’Assemblée du peuple qui se réunit quotidiennement sur la place Syntagma à Athènes.

Les "indignés" grecs réunis sur la place Syntagma

Résolution de l’Assemblée du peuple du 22 juin 2011

Appel à l’ensemble du pays à rejoindre la place Syntagma où se trouve le Parlement la semaine prochaine pour bloquer le «Programme à moyen terme».

Voilà un mois que nous occupons les places de notre pays, réclamant le droit de décider nous-mêmes pour nos vies. Fin juin, notre lutte est maintenant à un tournant. Ce gouvernement de tolérance sociale zéro a accepté le «Programme à moyen terme». Ce programme ne doit pas passer. Nous ne pouvons accepter le pillage de notre richesse sociale, nous ne sommes pas prêts à tolérer la dégradation du niveau de vie de la majorité de la population alors qu’une minorité s’enrichit par ses profits.

Les manœuvres médiatiques, le remaniement gouvernemental bidon et le chantage du gouvernement, du FMI et l’UE ne nous impressionnent pas. Nous savons bien maintenant que le dilemme n’est pas de choisir entre le mémorandum ou un défaut de paiement, car le mémorandum nous conduira avec une certitude mathématique à la dévastation sociale.

Durant les deux jours prévus pour discuter et voter le Plan à moyen terme au Parlement, les organisations syndicales appellent à 48 heures de grève. Durant ces deux jours, personne ne doit travailler, consommer, ni accepter la moindre entorse à la grève totale. Dès le matin du premier jour de la grève, nous nous rassemblerons place Syntagma avec les assemblées populaires de tout le pays et de toutes les banlieues d’Athènes.

Le jour du vote, nous encerclerons le Parlement, pour signifier que ce Plan de moyen terme est rejeté par le peuple.

Cela fait un mois maintenant que nous démontrons, jour après jour, que d’autre solutions sont possibles et que nous avons les moyens de faire avancer la société vers une autre direction. C’est le moment maintenant de franchir la prochaine grande étape. C’est à notre tour maintenant d’intervenir, c’est à nous de parler!

C’est eux ou nous ! La vraie démocratie maintenant !

Assemblée du peuple – Place Syntagma, le 22 juin 2011

Publicités

Étiquettes : ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :