Français, immigrés : même patron, même combat !

Alors que nous souffrons tous de la crise, les idéologues proches du pouvoir tentent de nous monter les uns contre les autres en fonction de notre couleur de peau, de notre religion ou de nos origines…

Pour les travailleurs, la crise n’est pas qu’un principe abstrait agité par les économistes : le travail précaire, la difficulté à boucler les fins de mois, le chômage, la misère, la peur du lendemain, l’exploitation au travail, les régressions sociales sont des réalités très concrètes pour des millions d’entre nous.

Toutes ces difficultés sont les conséquences directes d’une politique visant à faire grimper les profits de quelques uns, au détriment de l’immense majorité des populations. Cette politique est mise en place tant au niveau national qu’européen.

Pour couper court à des révoltes légitimes, les idéologues proches du pouvoir s’emploient à détourner notre attention en créant de toute pièce de faux problèmes : identité nationale, importance de l’islam, immigration incontrôlée… Ainsi, à grand renfort d’images spectaculaires, de faits divers montés en épingle et de manipulations grossières, on stigmatise une partie de la population, accusée de tous les maux.

Les français sont dans la merde ? On va pointer du doigt les musulmans qui envahissent nos banlieues, les noirs qui envahissent l’Europe, les sans-papiers qui viennent piquer notre boulot, etc…

Bref, on reprend la vieille rengaine accusant les “étrangers” de venir “manger le pain des français”. Cette rhétorique lamentable se retrouve aujourd’hui dans les plus hautes sphères de l’État.

Cette offensive idéologique n’est pas un hasard : alors que les conditions de vie se dégradent, que le gouvernement s’attaque à nos droits et que les entreprises licencient pour satisfaire les actionnaires, l’immigré constitue un bouc émissaire idéal pour éviter que ceux qui souffrent ne s’en prennent aux vrais responsables. La stratégie de l’oligarchie est simple : détourner l’attention et opposer les travailleurs français et les travailleurs immigrés, afin qu’ils oublient que leurs intérêts sont les mêmes

Entre les mains des profiteurs, les peurs et les préjugés sont autant d’armes contre nous.

Pendant combien de temps accepterons nous d’être ainsi pris pour des cons ?

Ce n’est pas aux immigrés qu’il faut s’attaquer mais aux vraies causes de la misère. Pour cela, se replier derrière nos frontières ne suffira pas. Le système a atteint ses limites et ne génère plus que de la misère. Il est temps de le dépasser, de changer les règles du jeu : libérer les entreprises de la contrainte du profit et de la tyrannie des actionnaires, abolir l’intérêt et mettre le système bancaire au service de la collectivité, assurer un revenu décent à tous en reprenant la richesse volée par les actionnaires et les banques… Il ne s’agit pas ici de rêver mais d’imposer des changements très concrets pour construire un monde débarrassé de l’exploitation.

Dans cette perspective, la lutte contre le racisme n’est pas un simple combat moral : il s’agit d’un aspect essentiel de la lutte contre la dictature des profits.

Les révolutions arabes nous ont montré la puissance du peuple quand celui-ci était uni et avait confiance en lui.

La solidarité ne se divise pas : c’est tous ensemble, français et immigrés des classes populaires, que nous imposerons le changement !

 

Tract en pièce jointe en pdf : Français, immigrés : même patron, même combat !

 

Publicités

Étiquettes :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :